Où vont nos pensées ?

Je ne sais pas pour vous, mais pour ce qui me concerne, mon cerveau ne s’arrête jamais. J’ai toujours un « truc » qui occupe mes pensées et fonction, cela me procure bien être ou énervement certain.

Il y a des moments … je suis partie dans des scénarios improbables, un vrai roman feuilleton et mon cerveau se met à tricoter. Jour où nuit, pas de répit, il m’arrive même de me réveiller… non, je m’exprime mal… je ME réveille comme si j’étais en pleine conversation. Un truc de fou …

Comment  fait-on pour se faire taire ?

Il paraît que nous sommes ce que nous pensons, quant on y pense, bonjour le merdier ! Il paraîtrait même qu’il faut penser, aujourd’hui, ce que nous voulons être demain. Simplissime, on devrait  maitriser le sujet  !

Hé !

Quoique l’on fasse, ou que l’on veuille faire, il faut y penser avant.

Et pourtant, on aimerait qu’une chose… que cela cesse. Il y aurait bien un truc pour arrêter ce flot incessant de pensées, c’est la méditation.

Méditer : le mot est tellement fort et abstrait en même temps, que l’on se dit que cela n’est  pas pour nous, mais pour des Matthieu Ricard, Christophe André ou son meilleur pote… comment s’appelle t’il déjà… ah oui, Alexandre Jollien.

Arrggghhhfffff ! j’adore en fait.

Bon, nous en sommes où, penser or not penser ? C’est à s’y perdre, avouez !

Que croire, que faire ? Vous en pensez quoi, vous ?

Tout ceci m’intrigue fort, imaginez grandeur nature, tous ces flots incessants de pensées qui se retrouvent, je ne sais où !

Des milliards de « Pensouillard » qui se  filent un rencart et se font la fête, de la pure folie !

Tout à fait entre nous : je l’adore ce « Pensouillard« , si vous avez l’occasion de passer un momentpensouillard avec lui, alors n’hésitez pas.

Que du bonheur, vraiment et des vrais « clés » pour ne plus se laisser diriger par nos pensées !

L’image des « Pensouillard » qui se retrouvent quelque part, me plait terriblement. Sûrement parce que dans notre grande solitude, nous sommes finalement en quête de nous rencontrer… c’est ainsi que va la vie !

Ainsi, lorsque je vous croiserai dans la rue, je ne vous regarderai plus penser de la même manière qu’avant !

 

Demain, il sera trop tard….

Nous pensons tous que demain, nous serons plus heureux et qu’il suffirait que nous soyons riche pour obtenir enfin ce que nous voulons.

Sauf que les jours passent…

Rendons-nous à l’évidence : on se fait chier (si, un peu quand même) et « madame l’Habitude » se fout de nous tellement il est facile pour elle de nous manipuler à sa guise.

J’aime écrire, cela m’amuse et pourtant je n’arrive pas à m’y mettre. Cette saleté de voix intérieure passe son temps à rire de moi :

  • « tu es nul, tu n’as pas de talent et tu manques carrément de courage » !

Il est clair que si je continue comme cela ma liste de regrets va continuer de s’allonger.

Si je continue de me dire que demain il sera temps de m’y mettre, cette garce de voix intérieure aura gagné le combat.

Hey, toi « la Garce » … regarde ! Je clique sur « PUBLIER » !